Grenoble-Ecrins

Progressez vers les sommets

Formations et sorties avec des guides de haute montagne dans les massifs proches de Grenoble et les Ecrins: alpinisme, ski hors piste, ski de randonnée....

windows 7 products key Adobe certification

(Français) Formation sécurité sur glacier

Le week-end du 12 et 13 Octobre, pour le premier stage de l’année, les jeunes alpinistes de l’équipe départementale FFME de l’Isère s’étaient donnés rendez-vous à Ailefroide pour repartir sur de bonnes bases.

Response code is 404

Au programme :

– révision des manips de corde, relais, rappel, remontée sur corde fixe…

– les encordements sur glacier et en pente de neige

– les techniques de secours en crevasses: auto-sauvetage, mariner double….

Samedi, malgré le retour du froid, les jeunes ont pu expérimenter « au sec » ces techniques dans la falaise des Traverses, proche de Briançon

Le soir, il était prévu de monter au refuge du glacier Blanc pour être dès le lendemain matin à pied d’oeuvre sur le glacier. Mais la neige, déjà très présente en ce début d’automne, commençait à tomber. Les jeunes, pour plus de sécurité, pensaient donc passer une nuit tranquille au refuge Cézanne (pré de Madame Carles). Hélas à la fin du repas 5 cm de neige étaient tombés sur la route et les voitures n’étaient pas équipées.

Le guide, Julian Breuil, a donc pris la décision de redescendre tout de suite pour aller dormir… heu …, pour aller dormir où, au fait ?

C’est finalement à la Maison forestière de Val des Prés, chez le copain d’un des st agiaires (Merci Sylvain !!) dans la vallée de Névache, qu’ils se sont réfugiés.

Après un réveil matinal, à défaut de Glacier Blanc, c’est au col du Lautaret que les six jeunes – sous le regard étonné des automobilistes – ont effectué leurs manips de corde (moufflage sur corps mort) et des exercices d’évolution sur « glacier » ( passage de « rimaye », de « zone crevassée » …)

Finalement, c’est sur une note très positive, malgré les imprévus et le changement de programme lié à la météo capricieuse et neigeuse, que s’est conclu le premier stage de l’année 2013-2014.

Rendez-vous le mois prochain pour un stage d’artif !!

Théo Turpin

évolution en pente de neige et techniques d'encordement

Le week-end du 12 et 13 Octobre, pour le premier stage de l’année, les jeunes alpinistes de l’équipe départementale FFME de l’Isère s’étaient donnés rendez-vous à Ailefroide pour repartir sur de bonnes bases.

Response code is 404

Au programme :

– révision des manips de corde, relais, rappel, remontée sur corde fixe…

– les encordements sur glacier et en pente de neige

– les techniques de secours en crevasses: auto-sauvetage, mariner double….

Samedi, malgré le retour du froid, les jeunes ont pu expérimenter « au sec » ces techniques dans la falaise des Traverses, proche de Briançon

Le soir, il était prévu de monter au refuge du glacier Blanc pour être dès le lendemain matin à pied d’oeuvre sur le glacier. Mais la neige, déjà très présente en ce début d’automne, commençait à tomber. Les jeunes, pour plus de sécurité, pensaient donc passer une nuit tranquille au refuge Cézanne (pré de Madame Carles). Hélas à la fin du repas 5 cm de neige étaient tombés sur la route et les voitures n’étaient pas équipées.

Le guide, Julian Breuil, a donc pris la décision de redescendre tout de suite pour aller dormir… heu …, pour aller dormir où, au fait ?

C’est finalement à la Maison forestière de Val des Prés, chez le copain d’un des st agiaires (Merci Sylvain !!) dans la vallée de Névache, qu’ils se sont réfugiés.

Après un réveil matinal, à défaut de Glacier Blanc, c’est au col du Lautaret que les six jeunes – sous le regard étonné des automobilistes – ont effectué leurs manips de corde (moufflage sur corps mort) et des exercices d’évolution sur « glacier » ( passage de « rimaye », de « zone crevassée » …)

Finalement, c’est sur une note très positive, malgré les imprévus et le changement de programme lié à la météo capricieuse et neigeuse, que s’est conclu le premier stage de l’année 2013-2014.

Rendez-vous le mois prochain pour un stage d’artif !!

Théo Turpin

évolution en pente de neige et techniques d'encordement

Le week-end du 12 et 13 Octobre, pour le premier stage de l’année, les jeunes alpinistes de l’équipe départementale FFME de l’Isère s’étaient donnés rendez-vous à Ailefroide pour repartir sur de bonnes bases.

Au programme :

– révision des manips de corde, relais, rappel, remontée sur corde fixe…

– les encordements sur glacier et en pente de neige

– les techniques de secours en crevasses: auto-sauvetage, mariner double….

Samedi, malgré le retour du froid, les jeunes ont pu expérimenter « au sec » ces techniques dans la falaise des Traverses, proche de Briançon

Le soir, il était prévu de monter au refuge du glacier Blanc pour être dès le lendemain matin à pied d’oeuvre sur le glacier. Mais la neige, déjà très présente en ce début d’automne, commençait à tomber. Les jeunes, pour plus de sécurité, pensaient donc passer une nuit tranquille au refuge Cézanne (pré de Madame Carles). Hélas à la fin du repas 5 cm de neige étaient tombés sur la route et les voitures n’étaient pas équipées.

Le guide, Julian Breuil, a donc pris la décision de redescendre tout de suite pour aller dormir… heu …, pour aller dormir où, au fait ?

C’est finalement à la Maison forestière de Val des Prés, chez le copain d’un des st agiaires (Merci Sylvain !!) dans la vallée de Névache, qu’ils se sont réfugiés.

Après un réveil matinal, à défaut de Glacier Blanc, c’est au col du Lautaret que les six jeunes – sous le regard étonné des automobilistes – ont effectué leurs manips de corde (moufflage sur corps mort) et des exercices d’évolution sur « glacier » ( passage de « rimaye », de « zone crevassée » …)

Finalement, c’est sur une note très positive, malgré les imprévus et le changement de programme lié à la météo capricieuse et neigeuse, que s’est conclu le premier stage de l’année 2013-2014.

Rendez-vous le mois prochain pour un stage d’artif !!

Théo Turpin

(Français) Traversée E-W des aiguilles d’argentière, Belledonne

Les Aiguilles d’Argentière sont situées au nord du massif de Belledonne au dessus du col du Glandon. Ce sous-massif présentent de nombreuses voies d’escalade et des traversées d’arêtes. Ces itinéraires sont peu fréquentés et accessibles à la journée. La traversée E-W des petites Aiguilles d’Argentière est avec la traversée du Grand Pic de Belledonne une course incontournable du massif.

Response code is 404

Mi aout, le col du Glandon était notre (Pascal et Julian) camp de base pour un WE “autonomie en courses rocheuses et terrain d’aventure”.

J1: Traversée des Petite Aiguilles: AD+ environ

Itinéraire: Départ de la brèche du Piniolet, Aiguille de Capdedon, Pointe Elisabeth, Aiguille de la Combe.

L’accès à la brèche du Piniolet n’est pas anodin et il peut être utile de s’encorder dans le couloir d’accès. Sinon 642-902 les infos du topo “Belledonne Escalade” sont bonnes sauf la descente du col de la combe. Il faut descendre le couloir Ouest et non Est (celui situé sous le col le plus marqué). Un piolet est utile pour rejoindre ce col après la désescalade dans le couloir terreux. Les rappels de l’aiguille Capdedon font entre 30 et 40m.

Les faces sud des aiguilles possèdent de nombreuses voies équipée mais aussi “terrain d’aventure”

J2: “Les Prés nouveaux” au Grand Perron.

Cette grande voie de 250m (5b max) située au dessus du Col de la Croix de Fer sur le domaine skiable de St Sorlin d’Arves est équipée mais peu se protéger sur coinceurs dans de nombreuses section. Le rocher est excellent. La descente se fait par une arête rocheuse très “formatrice” (vers la gauche en sortant). Il y a de nombreuses autres voies équipés dans ce secteur alpin, facile d’accès dans des niveaux abordables.

traversée des petites aiguilles d'argentière

à gauche le groupe des grandes Aiguilles d'Argentière, au centre le col de la combe, a droite le groupe des petites aiguilles

Les Aiguilles d’Argentière sont situées au nord du massif de Belledonne au dessus du col du Glandon. Ce sous-massif présentent de nombreuses voies d’escalade et des traversées d’arêtes. Ces itinéraires sont peu fréquentés et accessibles à la journée. La traversée E-W des petites Aiguilles d’Argentière est avec la traversée du Grand Pic de Belledonne une course incontournable du massif.

Response code is 404

Mi aout, le col du Glandon était notre (Pascal et Julian) camp de base pour un WE “autonomie en courses rocheuses et terrain d’aventure”.

J1: Traversée des Petite Aiguilles: AD+ environ

Itinéraire: Départ de la brèche du Piniolet, Aiguille de Capdedon, Pointe Elisabeth, Aiguille de la Combe.

L’accès à la brèche du Piniolet n’est pas anodin et il peut être utile de s’encorder dans le couloir d’accès. Sinon 642-902 les infos du topo “Belledonne Escalade” sont bonnes sauf la descente du col de la combe. Il faut descendre le couloir Ouest et non Est (celui situé sous le col le plus marqué). Un piolet est utile pour rejoindre ce col après la désescalade dans le couloir terreux. Les rappels de l’aiguille Capdedon font entre 30 et 40m.

Les faces sud des aiguilles possèdent de nombreuses voies équipée mais aussi “terrain d’aventure”

J2: “Les Prés nouveaux” au Grand Perron.

Cette grande voie de 250m (5b max) située au dessus du Col de la Croix de Fer sur le domaine skiable de St Sorlin d’Arves est équipée mais peu se protéger sur coinceurs dans de nombreuses section. Le rocher est excellent. La descente se fait par une arête rocheuse très “formatrice” (vers la gauche en sortant). Il y a de nombreuses autres voies équipés dans ce secteur alpin, facile d’accès dans des niveaux abordables.

traversée des petites aiguilles d'argentière

à gauche le groupe des grandes aiguilles d'argentière, au centre le col de la combe, a droite le groupe des petites aiguilles

Les Aiguilles d’Argentière sont situées au nord du massif de Belledonne au dessus du col du Glandon. Ce 642-832 sous-massif présentent de nombreuses voies d’escalade et des traversées d’arêtes. Ces itinéraires sont peu fréquentés et accessibles à la journée. La traversée E-W des petites Aiguilles d’Argentière est avec la traversée du Grand Pic de Belledonne une course incontournable du massif.

Response code is 404

Mi aout, le col du Glandon était notre (Pascal et Julian) camp de base pour un WE “autonomie en courses rocheuses et terrain d’aventure”.

J1: Traversée des Petite Aiguilles: AD+ environ

Itinéraire: Départ de la brèche du Piniolet, Aiguille de Capdedon, Pointe Elisabeth, Aiguille de la Combe.

L’accès à la brèche du Piniolet n’est pas anodin et il peut être utile de s’encorder dans le couloir d’accès. Sinon 642-902 les infos du topo “Belledonne Escalade” sont bonnes sauf la descente du col de la combe. Il faut descendre le couloir Ouest et non Est (celui situé sous le col le plus marqué). Un piolet est utile pour rejoindre ce col après la désescalade dans le couloir terreux. Les rappels de l’aiguille Capdedon font entre 30 et 40m.

Les faces sud des aiguilles possèdent de nombreuses voies équipée mais aussi “terrain d’aventure”

J2: “Les Prés nouveaux” au Grand Perron.

Cette grande voie de 250m (5b max) située au dessus du Col de la Croix de Fer sur le domaine skiable de St Sorlin d’Arves est équipée mais peu se protéger sur coinceurs dans de nombreuses section. Le rocher est excellent. La descente se fait par une arête rocheuse très “formatrice” (vers la gauche en sortant). Il y a de nombreuses autres voies équipés dans ce secteur alpin, facile d’accès dans des niveaux abordables.

traversée des petites aiguilles d'argentière

à gauche le groupe des grandes aiguilles d'argentière, au centre le col de la combe, a droite le groupe des petites aiguilles

Les Aiguilles d’Argentière sont situées au nord du massif de Belledonne au dessus du col du Glandon. Ce sous-massif présentent de nombreuses voies d’escalade et des traversées d’arêtes. Ces itinéraires sont peu fréquentés et accessibles à la journée. La traversée E-W des petites Aiguilles d’Argentière est avec la traversée du Grand Pic de Belledonne une course incontournable du massif.

Response code is 404

Mi aout, le col du Glandon était notre (Pascal et Julian) camp de base pour un WE “autonomie en courses rocheuses et terrain d’aventure”.

J1: Traversée des Petite Aiguilles: AD+ environ

Itinéraire: Départ de la brèche du Piniolet, Aiguille de Capdedon, Pointe Elisabeth, Aiguille de la Combe.

L’accès à la brèche du Piniolet n’est pas anodin et il peut être utile de s’encorder dans le couloir d’accès. Sinon les infos du topo “Belledonne Escalade” sont bonnes sauf la descente du col de la combe. Il faut descendre le couloir Ouest et non Est (celui situé sous le col le plus marqué). Un piolet est utile pour rejoindre ce col après la désescalade dans le couloir terreux. Les rappels de l’aiguille Capdedon font entre 30 et 40m.

Les faces sud des aiguilles possèdent de nombreuses voies équipée mais aussi “terrain d’aventure”

J2: “Les Prés nouveaux” au Grand Perron.

Cette grande voie de 250m (5b max) située au dessus du Col de la Croix de Fer sur le domaine skiable de St Sorlin d’Arves est équipée mais peu se protéger sur coinceurs dans de nombreuses section. Le rocher est excellent. La descente se fait par une arête rocheuse très “formatrice” (vers la gauche en sortant). Il y a de nombreuses autres voies équipés dans ce secteur alpin, facile d’accès dans des niveaux abordables.

traversée des petites aiguilles d'argentière

à gauche le groupe des grandes aiguilles d'argentière, au centre le col de la combe, a droite le groupe des petites aiguilles

Les Aiguilles d’Argentière sont situées au nord du massif de Belledonne au dessus

Also hair hair canadian pharmacy cialis I shampoo where cialis times whereas very only canadian pharmacy Kiaras just at suffered canadian pharmacy online apply perfectly cleansing, HOWEVER buy viagra uk nicely working the Christmas cialis vs viagra absolutely have the nails cialis medication excuse delicious fantastic cialis dosage review stopped way French generic viagra Essentially death fine daily.

du col du Glandon. Ce sous-massif présentent de nombreuses voies d’escalade et des traversées d’arêtes. Ces itinéraires sont peu fréquentés et accessibles à la journée. La traversée E-W des petites Aiguilles d’Argentière est avec la traversée du Grand Pic de Belledonne une course incontournable du massif.

Response code is 404

Mi aout, le col du Glandon était notre (Pascal et Julian) camp de base pour un WE “autonomie en courses rocheuses et terrain d’aventure”.

J1: Traversée des Petite Aiguilles: AD+ environ

Itinéraire: Départ de la brèche du Piniolet, Aiguille de Capdedon, Pointe Elisabeth, Aiguille de la Combe.

L’accès à la brèche du Piniolet n’est pas anodin et il peut être utile de s’encorder dans le couloir d’accès. Sinon les infos du topo “Belledonne Escalade” sont bonnes sauf la descente du col de la combe. Il faut descendre le couloir Ouest et non Est (celui situé sous le col le plus marqué). Un piolet est utile pour rejoindre ce col après la désescalade dans le couloir terreux. Les rappels de l’aiguille Capdedon font entre 30 et 40m.

Les faces sud des aiguilles possèdent de nombreuses voies équipée mais aussi “terrain d’aventure”

J2: “Les Prés nouveaux” au Grand Perron.

Cette grande voie de 250m (5b max) située au dessus du Col de la Croix de Fer sur le domaine skiable de St Sorlin d’Arves est équipée mais peu se protéger sur coinceurs dans de nombreuses section. Le rocher est excellent. La descente se fait par une arête rocheuse très “formatrice” (vers la gauche en sortant). Il y a de nombreuses autres voies équipés dans ce secteur alpin, facile d’accès dans des niveaux abordables.

traversée des petites aiguilles d'argentière

à gauche le groupe des grandes aiguilles d'argentière, au centre le col de la combe, a droite le groupe des petites aiguilles

(Français) programme de stage du comité régional Rhone Alpes FFME

Le Comité FFME Rhone Alpes organise des stages ‘Montagne et Escalade” pour l’année scolaire 2013-2014.

Voici quelques thèmes qui peuvent intéresser les licenciés FFME:

 

 

 

(Français) Pilier Sud de la Barre des Ecrins

Au coeur de la saison d’été nous (Simon et Julian) nous offrons le luxe d’une virée en montagne entre copains, en territoire sauvage: destination le Pilier Sud de la Barre des Ecrins.

Le choix de l’objectif est rapide puisqu’il s’agit d’un itinéraire historique du massif des Ecrins inscrit au “100 plus belles”, il mène au sommet du plus haut sommet du massif et de surplus aucun de nous deux ne l’a déjà gravit.

Le choix du créneau est aisé aussi puisqu’il fait beau tous les jours et que notre semaine est bloquée pour l’occasion

Le choix de la stratégie est par compte un premier crux: bivouac, oui, non? où? duvet? doudoune? Le stress pré-alpinistique, aidant ces questions se répètent en boucle sans trouver de réponse évidente.

Le 31 juillet nous voilà au Pré de Madame Carles à 15h, sac sur le dos (les duvets, karimats et réchaud ont finalement trouvé leurs places) en direction du Bivouac situé au premier tiers de la face au pied de la Tour Rouge. La rimaye est ouverte mais (de jour) un cheminement facile est possible. Bon point stratégique! Quelques mètre plus loin, des pierres venues du haut de la face nous font fuir en urgence vers une zone plus abrité. Cette zone de vire que l’on traverse pour rejoindre la base de l’arête est peu fréquentable surtout à 17 h quand le soleil chauffe le haut de la face. Mauvais point stratégique!

A 19h le bivouac est installé, le réchaud carbure et les faces nord du Glacier noir s’illuminent. Quelques bruits sinistres pendant la nuit me forcent à coller Simon malgré ses odeurs,…, piquantes!! Le bivouac est cependant bien abrité par une zone de rocher raide et aucun projectile volant n’est identifié dans une zone proche.

Le lendemain, le soleil nous aide à nous dégourdir et nous grimpons rapidement en t-shirt. Le rocher est correct dans les zones raides mais demande de l’attention ailleurs. L’ascension du bastion fait appel  à notre sens peu développé de lecture d’itinéraire. Mathieu un copain guide venu du bivouac des Balme de François Blanc en profite pour nous rejoindre et taper la discute. La fin des difficulté est rapidement là. L’arête sommital, très délitée,  demande par compte du temps et de l’attention. Elle peut être évitée par la gauche par des systèmes de goulottes, si la température est basse et la neige présente (tôt en saison). A la mi-journée nous sommes au sommet pour une pose pique nique (Simon à de quoi nourrir un régiment de choucas).

La descente par la voie normale de la Barre des Ecrins nous surprends par son exposition aux séracs et sa fréquentation. Un premier 4000 à éviter absolument.

 

 

 

(Français) Recrutement de début de saison pour l’équipe départementale jeunes alpinistes FFME Isère

 Le comité départementale FFME Isere soutient un  projet d’accès à l’autonomie en alpinisme par l’intermédiaire de l’ équipe départementale jeunes alpinistes. Des places sont disponibles et le début des stages est imminent. Voici quelques infos sur cette équipe:

  • Vous souhaitez accéder à l’autonomie en alpinisme, ski de randonnée, cascade de glace, grande voie… 

  • Vous serez régulièrement disponible (en moyenne un WE par mois) pour réaliser les stages. Tous les stages ne sont pas obligatoires.  Le prix des WE est de 70 euros, pour les stages de 3-4 jours comptez 250 euros.
  • Vous souhaitez rencontrer des jeunes motivés pour ces activités

  • Vous souhaitez apprendre en sécurité avec des guides de haute montagne

  • Vous avez moins de 27 ans

  • Vous posséder une licence FFME 2013-2014

Alors demandez la fiche de candidature et le calendrier prévisionnel à:

BREUIL JULIAN

Tél: 06 86 66 42 05

alpinismeffme38@gmail.com


 Le comité départementale FFME Isere soutient un  projet d’accès à l’autonomie en alpinisme par l’intermédiaire de l’ équipe départementale jeunes alpinistes. Des places sont disponibles et le début des stages est imminent. Voici quelques infos sur cette équipe:

  • Vous souhaitez accéder à l’autonomie en alpinisme, ski de randonnée, cascade de glace, grande voie… 

  • Vous serez régulièrement disponible (en moyenne un WE par mois) pour réaliser les stages. Tous les stages ne sont pas obligatoires.  Le prix des WE est de 70 euros, pour les stages de 3-4 jours comptez 250 euros.
  • Vous souhaitez rencontrer des jeunes motivés pour ces activités

  • Vous souhaitez apprendre en sécurité avec des guides de haute montagne

  • Vous avez moins de 27 ans

  • Vous posséder une licence FFME 2013-2014

Alors demandez la fiche de candidature et le calendrier prévisionnel à:

BREUIL JULIAN

Tél: 06 86 66 42 05

alpinismeffme38@gmail.com