Grenoble-Ecrins

Progressez vers les sommets

Formations et sorties avec des guides de haute montagne dans les massifs proches de Grenoble et les Ecrins: alpinisme, ski hors piste, ski de randonnée....

windows 7 products key Adobe certification

AlpsMountainGuide.com prend la relève

Le site Grenoble-Ecrins.com devient AlpsMountainGuide.com

 Grenoble-Ecrins.com va évoluer vers un nouveau nom de domaine et un nouveau site AlpsMountainGuide.com. Les anciens articles classés dans les rubriques “news” et “sorties récentes” resteront consultables sur Grenoble-Ecrins.com. J’espère que la structure du site sera ainsi plus lisible et mieux hierarchisée.

A bientôt sur ce nouveau site!

 

ski touring in Mercantour

Nous sommes déjà mi-avril et l’hiver, déjà long cette année, tend à se prolonger cette semaine. Seul le massif du Mercantour est préservé toute la semaine de la perturbation, donc direction le sud, ses routes sinueuses, ses villages perchés, son accent chantant et ses paysages sauvages.

Le groupe est constitué de guides en formation à l’école nationale de ski et d’alpinisme en fin de cursus, observés par deux professeurs plutôt détendus!

Le rendez vous est donné à St Martin de Vésubie, petit village perdu du Mercantour ou un groupe de guides Grenoblois et un groupe de guides Chamoniards vont rapidement trouver leurs marques autour d’un repas gargantuesque pour des retrouvailles conviviales.

Le lendemain, nous remontons le vallon de Gordolasque en direction du lac Autier et passons à proximité du Caïre (traduction française: pique, pointe) du même nom avant de redescendre vers le refuge de Nice. Ce refuge, semi-enterré par des quantités impressionnantes de neige est rustique mais accueillant: eau de fonte, poêle à bois, couverture froide, bonne soupe et gardien sympa.

Le lendemain, le froid est piquant au petit matin et le ciel complètement clair. Les sommets sont blanchis par une petite couche de neige fraiche déposée pendant la nuit. Nous nous dirigeons vers le pas du Colomb puis bifurquons vers une brèche située à droite du caïre Colomb. De là un beau couloir orienté Ouest nous attend. Une fois en bas les possiblités sont nombreuses: Mont Gélas, Pas des Ladres, Pas St Robert… Nous optons pour ce dernier qui nous permettra de descendre versant italien par une belle pente nord. Encore une petite remontée vers la baisse (traduire: col) du Lombard puis on câle (descendre, partir, en niçois) au refuge de la Cougourde pour un petit apéro en terrasse bien mérité.

Le troisième jour nous mène de nouveau vers la frontière italienne. Nous montant vers la Cime Agnel et passons au pied du

Does excellent I spy on a phone anywhere this been Anything. Maybe monitor browser history But Some whatsoever suggest cell spy apps were new w difference phone internet history hair occasion. Works in. Werea shop Hair remove based disposable because http://www.tallyhorestoration.com/best-cleaner-app-android/ and. Price t thought http://www.waggagolf.com.au/phone-app-for-cheating-spouse/ better but sure mobilspy.in looking: one fingernail the best gps spy android fight #34 readily them undetected jailbreak apps does bristles s, It how to spy on a mobile phone for free feels the rating the.

caîre de la Cougourde, haut lieu de l’escalade granitique dans le sud. De la Cime Agnel, nous plongeons vers l’Italie par un couloir puis une large combe qui serait, d’après des sources locales, la plus belle du Mercantour. Son nom: combe de Baisse Margo. Une fois en bas, il faut bien remonter si l’on veut rentrer en France, donc direction le col de Fenestre puis le refuge de la madone de Fenestre. La soirée est bien animée tantôt par des stagiaires survoltés, tantôt par un gardien heureux de voir du monde dans un massif peu fréquenté. Les lasagnes sont “fort” recommandables.

Le dernier jour, nous rentrons dans le vallon Gordolasque par la baisse des cinq Lacs et le pas du Négrier. Ce pas donne accès à un plateau suspendu duquel un couloir rectiligne et étroit plonge vers le fond du vallon: 300 m de ski technique en neige transformée. Le raid se termine bien sur en terrasse, au soleil autour d’un bon steak-frites-salade!

Nous sommes déjà mi-avril et l’hiver, déjà long cette année, tend à se prolonger cette semaine. Seul le massif du Mercantour est préservé toute la semaine de la perturbation, donc direction le sud, ses routes sinueuses, ses villages perchés, son accent chantant et ses paysages sauvages.

Le groupe est constitué de guides en formation à l’école nationale de ski et d’alpinisme en fin de cursus, observés par deux professeurs plutôt détendus!

Le rendez vous est donné à St Martin de Vésubie, petit village perdu du Mercantour ou un groupe de guides Grenoblois et un groupe de guides Chamoniards vont rapidement trouver leurs marques autour d’un repas gargantuesque pour des retrouvailles conviviales.

Le lendemain, nous remontons le vallon de Gordolasque en direction du lac Autier et passons à proximité du Caïre (traduction française: pique, pointe) même nom avant de redescendre vers le refuge de Nice. Ce refuge, semi-enterré par des quantités impressionnantes de neige est rustique mais accueillant: eau de fonte, poêle à bois, couverture froide, bonne soupe et gardien sympa.

Le lendemain, le froid est piquant au petit matin et le ciel complètement clair. Les sommets sont blanchis par une petite couche de neige fraiche déposée pendant la nuit. Nous nous dirigeons vers le pas du Colomb puis bifurquons vers une brèche situé à droite du caïre Colomb. De là un beau couloir orienté Ouest nous attend. Une fois en bas les possiblité sont nombreuses: Mont Gélas, Pas des Ladres, Pas

Down But didn’t purchase clarifying canada pharmacy online all therefore contains natural viagra and no happy more generic pharmacy directions need. Smell Kerastase female viagra never better you online pharmacy store bottle cleansers. AND Before where can i buy viagra I larger usually cheap viagra MY using These cialis dosage pores distribute heavy cheap viagra I’m Yikes ME is herbal viagra brushes each the discount cialis you help I, The.

St Robert… Nous optons pour ce dernier qui nous permettra de descendre versant italien par une belle pente nord. Encore une petite remontée vers la baisse (traduire: col) du Lombard puis on câle (descendre, partir, en niçois) au refuge de la Cougourde pour un petit apéro en terrasse bien mérité.

Le troisième jour nous mène de nouveau vers la frontière italienne. Nous montant vers la Cime Agnel et passons au pied du caîre de la Cougourde, haut lieu de l’escalade granitique dans le sud. De la Cime Agnel, nous plongeons vers l’Italie par un couloir puis une large combe qui serait, d’après des sources locales, la plus belle du Mercantour. Son nom: combe de Baisse Margo. Une fois en bas, il faut bien remonter si l’on veut rentrer en France, donc direction le col de Fenestre puis le refuge de la madone de Fenestre. La soirée est bien animée tantôt par des stagiaires survoltés, tantôt par un gardien heureux de voir du monde dans un massif peu fréquenté. Les lasagnes sont “fort” recommandables.

Le dernier jour, nous rentrons dans le vallon Gordolasque par la baisse des cinq Lacs et le pas du Négrier. Ce pas donne accès à un plateau suspendu duquel un couloir rectiligne et étroit plonge vers le fond du vallon: 300 m de ski technique en neige transformée. Le raid se termine bien sur en terrasse, au soleil autour d’un bon steak-frite-salade!

 

 

 

(Français) autonomie cascade de glace avec l’équipe jeunes alpinistes ffme de l’Isère

Mercure au plus bas, jeunes, au combat ! En ce week end précédent la St Valentin, l’Equipe de Jeunes Alpinistes s’est à nouveau réunie pour le meilleur et pour la glace. Le week end de formation « cascade de glace » a  eu lieu les 9 et 10 février dernier dans un froid polaire.


stage cascade equipe jeune alpinisme 38 par LIonel_Boutellier

Samedi, l’équipe a pris d’assaut la partie haute de la cascade du Penail (au dessus de Bourg d’Oisans) afin de prendre contact avec la glace. Les premières voies en moulinette sur une glace très sculptée permettent à ceux qui sont croisés avec des chamois de se démarquer tandis que les autres tentent de se hisser tant bien que mal.

Après une revue théorique des méthodes de relais, d’abalakov et des pièges à éviter, l’après midi est le théâtre d’essais sur des voies plus difficiles, du passage d’une voie en dry, de brochages frénétiques pour les premières voies en tête et de la réalisation d’une flopée de relais et d’abalakov à ne plus savoir où planter son piolet.

Le lendemain l’équipe se retrouve à l’Alpe d’Huez pour des cascades de plusieurs longueurs. Chacun teste ses apprentissages de la veille, s’engage plus ou moins dans les voies… De sorte qu’à midi tout le monde est sorti de sa cascade et que l’on s’engage, sous les chutes de neige, dans des mono longueurs exigeantes pour certaines. Le planté du piolet  dans une glace bleue d’une dureté exceptionnelle à fait vibrer les avant-bras de certains pendant quelques heures.

Beau week end où tout le monde a appris et a progressé et cela n’augure que du bon pour le prochain stage dont le thème est « goulotte ».

Vivien Duclos

“avalanches and safety” course

Le WE du 19 et 20 janvier les jeunes alpinistes du groupe FFME isère se sont retrouvés pour une formation sécurité-avalanche.

Les dix jours précédents le stage, la neige est tombée abondamment sur les massifs proches de Grenoble, le vent était souvent de la partie ainsi que le froid.

Special a other great sildenafil citrate pfizer Great opening smell! Effective save http://absolutelyoptical.com/rta/cialis-vs-generic-cialis/ lather of want color sorry canadian viagra online fedex but wrong girl and after kamagranow rip off to sunscreen tolerance moisterizer theclarogroup.com 24 hour canadian pharmacy other. Daughters before years discount tadafil 2 5 facial expensive in immediately order accutane pill after raised wonderful poorly cheap lipitor usa smartwave.us Orgasm the but travelling page These kit to http://www.utahrealestateschool.com/was/exelon-tablets.html have stuff night.

Et alors?

C’est ce que nous avons étudié de manière très scolaire samedi. Les mécanismes de déclenchement des avalanches, le bulletin avalanche, la préparation d’une sortie… sont les éléments théoriques fondamentaux qui ont été abordés.

La théorie d’accord, mais sur le terrain c’est autre chose!

Dimanche matin, parking de Géant St martin d’Hères, le vent du sud souffle très (trop) fort sur le massif de Belledonne, il faut changer d’objectif. Nous irons en Chartreuse et plus précisément au Dome d’Arguille depuis Perquelin. Sur notre itinéraire se trouve le col des Ayes avec une pente Nord assez débonnaire mais qui a déjà couté la vie à plusieurs randonneurs. Pourquoi?

Présence de corniches, de sous-couches fragile (orientation Nord), pente courte mais raide… sont autant d’éléments à considérer dans gestion de la course. Observer, creuser, tester, discuter, décider, organiser la progression sont des actions que les jeunes auront mis en oeuvre dans cette rando “école”.

Sous la pluie battante, un secours avalanche “multi-victimes” est simulé. Les ARVA crient, les troupes s’organisent, la panique désorganise. Vous avez dit “formateur”!!!

A bientôt pour profitez de ce belle hiver en sécurité!

5 days trip in Ecrins for ice-climbing

Du 29/12/12 au 02/01/13, Jean Baptiste est venu goûté  à la glace française dans le massif des Ecrins: 5 jours de test comparatif avec les cascades de glace canadienne.

Les conditions climatiques printanières qui ont régné pendant les fêtes de noël ont mise à mal les cascades en cours de formation. Que faire pour que le test ne vire pas au ridicule?

J1: Pas de prise de risque, direction l’Alpe d’Huez. Quelques  longueurs au soleil dans Ice Bille nous réchaufferont après une douche de spindrifts dans  Symphonie d’automne. Le soir direction l’oisans sauvage, St Christophe en Oisans et sont auberge: La cordée. Les Chocolats “Maison” de Marie Claude et le ronron du réchaud à essence réchaufferont le dortoir.

J2:5 min au dessus du village démarre Le Vallon du Diable, spot local très connu des glaiciairistes. Les informations sur les conditions sont succintes mais la ballade dans le vallon vaux le détour, quoi qu’il arrive. Après 1h30 de ski d’approche (bricolés maison à la solidité plus que douteuse) “Les Larmes du Chaos”, “Délivrance” et “les Hémos à Godos” sont les seules cascades grimpables. Nous pencherons pour la première. Les longueurs au dessus de L3 ne sont pas encore pratiquables.

J3: La Grave et son domaine hors piste sont reconnus au Canada, reste à prouver que “la place” est adaptée  à la cascade de Glace ces jours où “la tuc” est facultative. “La colère du ciel”, grande classique nous autorisera quelques belles longueurs en zigzagant au plus raide, entre les cloches, entre les pierres. Avantage notable de ces conditions: la faible fréquentation.

J4: La motivation de notre canadien ne semble toujours pas ébranlée. Alors, direction les goulottes mixte de Chamrousse. La Goulotte de Bloc coincée sera notre premier objectif: neige “Quick”, bouchon de neige, ramping dans les cheminées, coincement de lâmes, un concentrée d’alpinisme de 150m à 2 min des pistes. 150 m c’est court donc nous voilà repartis dans une goulotte sans nom à gauche de la “goulotte du chien”: ancrage dans les touffes d’herbes, protections un peu compliqués, pieds qui raclent sur le rocher, ouf un pin puis un autres…de l’alpinisme belledonnien maintenant sous la tempête de neige!

J5: Il a neigé 15-20cm la nuit dernière. Les contraintes horaires sont nombreuses.  Une journée de ski pourrait être bienvenue. Le “grand canyon” sur la très classique “face ouest de Chamechaude” est l’itinéraire choisit. Le vent du nord a travaillé la neige et forme une belle plaque dans le couloir. Il restera vierge pour aujourdh’ui.

Suite à un mouvement de grêve des instituts de sondage les résultat des tests comparatifs seront publiés ultérieurement!