Grenoble-Ecrins

Progressez vers les sommets

Formations et sorties avec des guides de haute montagne dans les massifs proches de Grenoble et les Ecrins: alpinisme, ski hors piste, ski de randonnée....

windows 7 products key Adobe certification

AlpsMountainGuide.com prend la relève

Le site Grenoble-Ecrins.com devient AlpsMountainGuide.com

 Grenoble-Ecrins.com va évoluer vers un nouveau nom de domaine et un nouveau site AlpsMountainGuide.com. Les anciens articles classés dans les rubriques « news » et « sorties récentes » resteront consultables sur Grenoble-Ecrins.com. J’espère que la structure du site sera ainsi plus lisible et mieux hierarchisée.

A bientôt sur ce nouveau site!

 

itinéraire sauvage en ski de randonnée: Combe de l’If au Charmant Som

Le Charmant Som  (1670m) est une des montagnes les plus accessibles de Chartreuse, été comme hiver, mais présente aussi des itinéraires sauvages pour les adeptes de ski-alpinisme (n’ayons pas peur du mot!).

Nom: Combe de l’If en boucle par le collet, descente par la face Est du Charmant Som

Dénivellé:+/- 1600m,  possibilité de réduire à 1000 m avec une navette voiture à « Porte de l’Enclos », La Diat

Période: Décembre à Début Mars

Conditions nivologiques optimales: bonne sous couche 1000m, 2-3 jours après une chute de neige récente, pas de redoux important pendant ces 2-3 jours.

Météo: Orientation et appreciation des pentes sont difficiles en cas de brouillard surtout pour remonter au Collet

Matériel: 50 m de corde (rappel de 25m), 2-3 sangles, descendeur, crampons et piolets, cascque

Itinéraire: Monter au charmant Som depuis les Cottaves (1078m), descendre NW depuis le sommet sur 100m par une pente raide (40°) en visant un petit col sur la droite (ne pas prendre trop à gauche) puis rejoindre la combe W. Descendre celle ci  jusqu’a Pré Batard 1450m. Remonter cette praire vers le nord. A proximité de la crête remonter sur une bute vers la droite. On domine alors le canyon de la combe de l’If.  Un arbre rive droite permet de faire un rappel de 25m pour rejoindre la zone skiable. Le couloir est d’abord étroit et raide sur 150m (45/50°)  puis s’ouvre et la pente s’adoucit (40°). La fôret est « skiante » jusqu’à rejoindre le chemin menant au hameau de Malamille (929m). Rejoindre le pont au dessus du Valombré puis remonter le vallon jusqu’à 1250m (éviter le chemin d’été peu commode en ski). De là, remonter un petit couloir ,sur la gauche(50m),  qui permet de passer une barre (passage idem au GR) et traverser quelques mètres dans une zone boisée raide (ski sur le sac).  Remonter une combe située à l’Est du Promontoire jusqu’a 1500m. A cette altitude traverser vers l’Est dans des une zone vallonnée pour buter sur des barres. Les longer vers la gauche pour trouver le Collet (col étroit dans une zone rocheuse). Ne pas déchausser mais faire une traversée montante vers le SW jusqu’à sortir de la forêt. De là il est possible de remonter au Charmant Som pour skier l’intégralité de la face Est ou descendre par l’itinéraire classique des Cottaves. Sinon descendre à vue dans la face Est en cheminant au mieux entre les barres (45°). En bas de la partie raide (1300m) traverser dès que possible vers la droite pour rejoindre, par la fôret, les Cottaves.

Informations ou encadrement par des guides: www.grenoble-ecrins.com

Stage autonomie en cascade de glace (équipe départementale alpinisme isère)

Du 23 au 26 février, les jeunes alpinistes de la FFME se sont formés aux techniques de cascade de glace. Le stage s’est déroulé dans la région Grenobloise: Villars Reymond, Pas de l’aiguille, Chamrousse…Le stage avait pour but de donner les outils (en fonction des niveaux respectifs) nécessaires à une pratique autonome de la cascade de glace.

apprentissage des techniques en cascade de glace

Jeudi 23, Marlène, Antoine, Simon, Fabien, et Mathieu R, accompagnés par Fabien et Julian profitent de la fin de l’ère glaciaire qui a traversé nos région les semaines précédentes. Les cascades de Villars Reymond sont parfaites pour l’apprentissage de l’escalade en tête, la confection de relais en glace mais aussi pour se « faire les bras » en moulinette dans de beaux cigares.

escalade en tête à Villars Reymond

Vendredi, la fine équipe se dirige proche du Mont Aiguille pour réaliser les cascades du Pas de de l’Aiguille. La temprérature est de 4°c au pied des cascades, une cordée est déjà engagée dans la cascade. Que fait-on? Cette question permettra de parler des méthodes 3X3 de gestion du risque en cascade. Résultat, nous changeons d’objectif pour grimper une cascade, plus à l’ombre moins exposée aux chutes de pierres mais plus facile techniquement. Les techniques abordées la veille seront mise en application sur une escalade de plusieurs longueurs ainsi que la gestion des rappels en cascade. Une partie de l’équipe n’ayant pas trouvée de cascade à l’abri des chutes de pierres a révisé quelques manips de secours sur corde ainsi que la confection d’ancrages en neige.

Simon et Mathieu au Pas de l'Aiguille, Massif du Vercors

Samedi, les conditions printanières, nous pousse a visiter les goulottes de Chamrousse. Au programme: « Est-ce qu’on Baille? » et « La goulotte du bloc coincé ». Ce terrain de jeu est parfait pour découvrir l’escalade en terrain mixte. Tout le monde se fera une joie de taper sur des pitons, birdpeaks, bulldogs (traduction sur demande) ou encore sur les vieux excentrics de vos papas chéri!

Marlène, goulotte du bloc coincé, Chamrousse, Massif de Belledonne

Dimanche, Mathieu S, et Christine nous ont rejoints. Jérome et Julian pensaient éviter embouteillages dans les dernières cascades en conditions en proposant une journée terrain d’aventure à la Petite Cornouse. L’idée est contestable (et contestée!!) au vu des conditions rencontrées sur place: gros brouillard, fissures mouillées, bref un beau « but » qui fait partie du jeu.

Rendez-vous pour d’autres « buts » en raid a ski le 13, 14 et 15 avril!

Stage Carto-Orientation

 

 

 

Stage Cartographie-Orientation avec l’équipe départementale alpinisme FFME de l’Isère les 17 et 18 décembre 2011

Samedi la journée a été studieuse. Nous avons bénéficié d’une salle avec rétroprojecteur à la maison des sports d’Eybens. Après quelques problèmes d’informatique, le diaporama était lancé: lecture de carte, mesure d’azimut, présentations des différentes techniques d’orientation par mauvaise météo, utilisation du GPS… Après, il faut préparer la sortie du lendemain.

Le bulletin avalanche est alarmiste, la météo pas terrible. Il va falloir trouver un itinéraire protégé des coulées potentielles. Le Col du Sabot (massif de Belledonne) sera un objectif adapté.

Dimanche matin, la neige tombe à Grenoble. En montagne, c’est l’Alaska: 50 cm de neige poudreuse à 1500m et beaucoup (on ne compte plus) au-dessus. De « visée » en « contre-visée », « d’erreurs volontaires » en « tangente à la courbe », de « check sur la carte » en « je sais plus où je suis », nous voilà arrivé à destination .

La descente fut carrément GENIALE avec de la « peuf »  ultra-light et des skieurs de « compet ». Bon, faut pas exagérer, le col du Sabot, c’est pas très raide mais « rentrer vivant, renter content »! Alors on est content.

Prochain stage le 14 et 15 janvier 2012 pour un rendez-vous « nivologie ».

Premières traces de la saison

Jeudi 8 décembre à Chamrousse

Après un superbe automne où les journées de pluie se comptent sur les doigts d’une mains, l’hiver est arrivée d’un coup à Grenoble. Il est tombé 30 cm de neige à 1600m et 70 cm au dessus de 2000m donc il faut aller goûter ça!

Fabien et moi (Julian) revisitons les classiques en ski de randonnée dans Belledonne: Montée à la croix de Chamrousse, descente en poudreuse vers les lac Roberts, montée au sommet du couloir de Casse Rousse, descente par celui-ci.

Bilan: Une neige lourde jusqu’a 1800m puis poudreuse entre 1800 et 2200m. Au dessus la neige est très soufflée. Les skieurs sont un peu hésitants dans les premiers virage mais il parait que c’est normal!

Vue sur Grenoble, le Vercors, la Chartreuse